Les 5à7 du Club - 2011 - 2 mars 11

"Les espaces de vie contre l'aménagement"
Conférence de Michel Lussault

Conçue et animée par Ariella Masboungi et la contribution de Stéphane Dambrine, directeur général de Valophis Habitat.

 
Document à télécharger/Compte-rendu :
Les espaces de vie contre l'aménagement

(
document à télécharger) : le bulletin-programme du 2 mars 2011


Voir la vidéo-conférence



Mercredi 2 mars 2011
La Grande Arche de La Défense

Les espaces de vie contre l'aménagement.
L’urbanisme est-il aveugle et sourd aux pratiques de vie quotidienne des habitants ? La question, pour être directe et abrupte, doit être posée, tant il est vrai que le fonctionnalisme (qui continue d’imprégner les idéologies aménagistes standards) et les conceptions normales des procédures urbanistiques neutralisent en général les individus et leurs spatialités. En effet, s’il est bien une dimension de la ville qui est sous-estimée, c’est celle des pratiques spatiales « ordinaires ». Les habitants sont au mieux considérés comme des « usagers » — mais le plus souvent n’accèdent même pas à ce statut et sont traités comme des composants d’un stock : celui des pendulaires, des résidents, des consommateurs etc. Les procédures d’aménagement font, bien sûr, place aux citadins via la concertation réduite à la portion congrue vis-à-vis de la considération accordée aux positions des individus assimilés à des gêneurs.
Comment dès lors s’étonner de la méfiance que les habitants portent à l’urbanisme ? Pourquoi ne pas tenter de donner une place centrale à la spatialité individuelle ? Pour cela l’aménagement devrait s’appuyer sur une véritable compréhension des principes d’organisation des espaces vécus des habitants, à toutes les échelles de la vie urbaine. Et ce, parce que l’objectif ultime de l’urbanisme consiste à améliorer l’habitabilité urbaine ; comment l’atteindre sans vouloir appréhender ce qui fonde cette habitabilité ? La conférence tentera, afin proposer une vision renouvelée de l’aménagement, de cerner ce qui se tient au cœur des espaces vécus des individus : les compétences élémentaires de la spatialité.

Michel Lussault
est géographe, professeur des universités à l’université de Lyon (École Normale Supérieure de Lyon). Il a présidé l’Université François-Rabelais de Tours, l’AMUE (Agence de mutualisation des universités et des établissements). Il est depuis novembre 2008, président de l’Établissement public de coopération scientifique Université de Lyon. Auteur de 9 ouvrages scientifiques et de plus de 70 articles il a notamment publié le Dictionnaire de géographie et de l’espace des sociétés, aux Éditions Belin (avec Jacques Lévy, 2003), L’homme spatial. La construction sociale de l’espace humain, aux éditions du Seuil (collection La couleur des idées, 2007) et en mai 2009, De la lutte des classes à la lutte des places, Grasset

 

retour

Club Ville Aménagement - © Mentions légales - Web Agency : Mental Works