« La ville sans fin. The Endless City » – 14 juin 2010

La ville aimable | La ville et le travail
Les conférences « 5 à 7 », Vidéos et podcasts
07 Juin 2010

Conférence par Sophie Body-Gendrot.
Conçue et animée par Ariella Masboungi, avec la contribution de Pierre Veltz, délégué ministériel en charge du projet pour le plateau de Saclay.

 

Les pays développés peuvent-ils apprendre de ceux qui le sont moins ? Telle est l’une des leçons d’un exercice interdisciplinaire mené par un petit groupe, disparate, international, sans lien disciplinaire apparent. Des sociologues urbains américains (R. Sennett, S. Sassen), des analystes de la gouvernance (T. Travers, G. Frug), un architecte (R. Koolhas) et une chercheure inter-disciplinaire (S. Body-Gendrot), spécialisée sur l’insécurité urbaine. L’expérience que mène le groupe Urban Age à la London School of Economics depuis plusieurs années prête à réflexion. Comment ce groupe travaille-t-il ? Qui le compose ? Quels sont ses objectifs ? Peut-on tirer des leçons de sa démarche singulière ?
Ce groupe de « nomades urbains », devenu « une tribu urbaine », s’axe progressivement sur les tensions entre ordre spatial et ordre social à travers l’économie, l’habitat, la ville durable, l’inclusion, etc.. Quelques enseignements apportés par les mégapoles du sud semblent préfigurer les évolutions du XXI è siècle et ses urgences: réchauffement climatique, inondations, pénurie d’eau, migrations incontrôlées de populations rurales, tensions urbaines, etc. Les convergences des questions étudiées sont à souligner mais aussi la richesse apportée par la diversité, la ville dense (perspective discutée), la proximité, la démocratie participative…
Comment atteindre l’idéal de la ville compacte, mixte, fluide, complexe, démocratique alors que les témoignages locaux font état de ségrégation, d’exclusion, de pauvreté, de désorganisation spatiale, de criminalité ? La dialectique entre théories et pratiques sous-tend une recherche qui livre des informations inattendues, par exemple sur les taux d’inégalité (semblables à Shanghai et à Manhattan, mais évidemment de nature différente) ou sur l’état d’insécurité mesuré très différemment ici ou là. Sophie Body-Gendrot proposera des pistes de réflexions, croisant ses recherches sur l’insécurité avec l’ensemble des questions urbaines cruciales des villes de demain.

 

Sophie Body-Gendrot, Docteure d’État (Sciences Po, Paris), est professeure à la Sorbonne et chercheur au CNRS/CESDIP. Elle dirige le centre d’études urbaines dans le monde anglophone et est associée à la London School of Economics, spécialisée sur la sécurité dans l’espace public. (Elle est présidente de la Société européenne de criminologie). Elle a collaboré à l’équipe Rogers sur le Grand Paris. Elle a rédigé ou co-dirigé une vingtaine d’ouvrages et une centaine d’articles publiés en France et à l’étranger dont :
Sortir des banlieues, Autrement, 2007 ; Violence in Europe, Springer, 2008; et La peur détruira-t-elle la ville?, Bourin, 2008.
The Endless City, dirigé par R.Burdett et D.Sudjic, Londres,Phaedon, 2007, 510 p., contribution de Sophie Body-Gendrot.

Durée 2h00 – captation vidéo

Les 5 à 7

Un cycle de conférences qui analyse les tendances faisant évoluer notre société urbaine.

Voir le site

Les entretiens de l'aménagement

Tous les 3 ans, les acteurs français de la fabrique urbaine se donnent rendez-vous pour échanger sur l’évolution de leurs métiers.

Voir le site